Philippe Gérard est né le 22 août 1961 à Paris. Il commença l'équitation à l'âge de sept ans (CSO et dressage). Huit ans plus tard, suite à un accident, il décida de mettre un terme à ses activités équestres. Il poursuivit ensuite de brillantes études de droit et travailla près de vingt ans dans le monde de l'entreprise en tant que juriste.

 

Rattrapé par sa passion pour les animaux, il décida de quitter son poste et opéra une reconversion qui surprit son entourage : il fonda sa propre maison d'édition, Philippe Gérard Editions. Il écrivit par ailleurs plus d'une quarantaine d'ouvrages sur l'élevage des nouveaux animaux de compagnie (NAC), sur les chiens et les chevaux. En plus de ses activités journalistiques ("Randonnée à Cheval" et "Reptilmag"), il continue encore aujourd'hui d'écrire des ouvrages animaliers (ses cinq dernières monographies sur les races équines furent publiées aux éditions Animalia).

 

Fait exceptionnel pour un autodidacte, Philippe Gérard devint également professeur à l'école vétérinaire de Maison -Alfort  quelques mois après sa reconversion. Il y enseigna l'élevage et la maintenance des reptiles. Egalement passionné d'éthologie canine,  il fut sollicité par de nombreux propriétaires de chiens.

 

C'est de façon assez fortuite que se dessina la deuxième carrière de Philippe Gérard: celle d'éthologue équin. Au hasard d'une reprise de sa fille, il se laissa convaincre de monter à cheval, après plus de vingt ans loin des boxes. La révélation fut immédiate; il n'était plus question de s'arrêter, cette fois. Grâce à une formation auprès d'Adamo Walti (spécialiste d'équitation western) et à des mois de travail quotidien, acharné et solitaire, la sensibilité aiguisée de Philippe laissa découvrir ses dons étonnants. Prônant l'absence de tout moyen coercitif, son approche singulièrement attentive, douce et efficace ne tarda pas à séduire les observateurs. Appelé en urgence pour calmer un cheval en panique, puis un cheval dangereux que les enseignants eux-mêmes n'osaient approcher, sollicité pour le débourrage d'un poulain… les demandes croissantes des propriétaires et structures équestres permirent à Philippe de faire de sa passion son activité professionnelle, en parallèle de l'écriture. Très vite, il fut engagé dans des clubs et haras renommés tels que les Haras de Jardy (dont il anime toujours deux reprises hebdomadaires, cf "éthologue"), le club du Haut Buc, l'ACBB, le club de l'Etrier...

 

 Dès 2003, il intervint  en tant que formateur en éthologie pour le compte du Comité départemental d'équitation des Hauts-de-Seine. Ses activités se développèrent et se diversifièrent à une vitesse qui ne peut rendre personne dubitatif des qualités singulières de Philippe : encadrement de grandes randonnées à cheval telles que la randonnée Paris-Deauville, débourrages, horse-coaching en partenariat avec le cabinet Akor auprès d'entreprises comme SFR, Canal Plus, FNAC…

 

L'éclectisme de son groupe d'élèves illustre de façon assez flagrante la polyvalence de Philippe: jeunes professionnels en préparation du concours de l'Academie équestre de Versailles (Bartabas), cavaliers professionnels de dressage, d'endurance, de reining (équitation western), d'attelage, de CSO,  anciens jockeys, amateurs débutants ou confirmés souhaitant affiner ou "réparer" leur relation avec leur cheval, comédiens en préparation de tournage, personnes handicapées physiques, etc… Les pathologies de ses élèves à quatre jambes présentent la même variété: chevaux traumatisés, "mangeurs d'hommes", poulains au débourrage...

 

Philippe Gérard a gagné de nombreux concours d'endurance tels que les Bréviaires, Milly-la-Forêt, Neauphle le Château...

 

Il est propriétaire d'un Cheval Crème, Prince, et d'un Demi-sang arabe, Myrtille.

 

Philippe avec son Crème, Prince.